Skip to main content

Centre d'Économie et de Sociologie Appliquées à l'Agriculture et aux Espaces Ruraux

Le Centre d’Économie et de Sociologie appliquées à l’Agriculture et aux Espaces Ruraux est une unité mixte de recherche associant l'Institut Agro Dijon et INRAE.

Économie, sociologie, et de manière complémentaire géographie et gestion... par des recherches et expertises mobilisant plusieurs disciplines des sciences sociales, le CESAER a pour objectif général une meilleure compréhension des mécanismes de développement contemporain des territoires ruraux et périurbains. Sous ses multiples dimensions (économique, social, et environnemental), les chercheurs s’intéresseront aux dynamiques territoriales de ces espaces, en lien avec les dynamiques urbaines, et à leur structuration. Ils alimentent la réflexion des acteurs publics et professionnels, dans un contexte de mutation profonde du secteur agricole et agroalimentaire.

Les chercheurs de l’Institut Agro Dijon sont répartis dans les deux axes de l’unité :

  • l’axe « Dynamiques et aménagement des territoires » (DAT) dont l’objectif est de mieux comprendre les transformations économiques et sociales des espaces ruraux et périurbains, à travers leur analyse en tant qu’espaces productifs ou non, et les politiques qui les accompagnent.
  • l’axe « Groupes sociaux et mondes ruraux » (GSMR) dont l’objectif est d’appréhender les mondes ruraux (groupes agricoles, classes populaires, élites locales…) dans leur diversité.

MOTS CLÉS : Économie spatiale, aménagement du territoire, transition agricole et alimentaire, étalement urbain, foncier, groupes sociaux, migrations, politiques publiques territoriales, formes d’appartenances locales et de politisation, services écosystémiques

Zoom sur...

La politique européenne de développement rural contribue-t-elle à l’attractivité des territoires ruraux français ?

La politique de développement rural, dit second pilier de la PAC, vise à conforter la vitalité et l’attractivité des zones rurales françaises. Près d’un quart des moyens financiers de la PAC lui est affecté via le Fonds Européen Agricole pour le développement Rural (FEADER) qui soutient la compétitivité et la diversification des activités agricoles, améliore la qualité de vie des populations rurales tout en préservant l’environnement et les paysages. 90% des fonds du FEADER alloués principalement aux agriculteurs financent ainsi la modernisation et les investissements des exploitations mais aussi des actions de gestion des ressources naturelles ou de mise en place de mesures agroenvironnementales. 10% sont dédiés à l’attractivité des territoires ruraux, au profit des collectivités ou acteurs locaux porteurs de projets de territoire dans différents secteurs d’activités de l’économie rurale (tourisme, artisanat ou encore agriculture). C’est dans ce cadre que sont conduits les programmes LEADER (Liaison Entre les Activités Des Économies Rurales), dont les impacts ont été étudiés au CESAER. Il est mis en évidence pour la première fois des effets positifs significatifs sur l’emploi présentiel (emplois destinés à la production des biens et services sur un territoire, à destination des personnes résidentes ou des touristes). Même si l’évaluation ne permet pas de conclure à des effets globaux du programme sur la dynamique de population, les communes ayant soutenu le développement d’équipements et de services à la population, ou la promotion d’activités touristiques, ont enregistré une amélioration de leur taux de variation de population par rapport à des communes aux caractéristiques proches mais n’ayant pas bénéficié de soutien. Cette évaluation montre ainsi l’importance des leviers de développement visant les activités non agricoles contribuant à la vitalité des territoires ruraux, nécessaire au développement de l’agriculture. (doi: 10.24187/ecostat.2022.534.2080)

CESAER

Chiffres clés

  • 43 chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens titulaires dont 15 enseignants-chercheurs, 2 ingénieurs de recherche, 1 assistant-ingénieur et 1 technicienne de l'Institut Agro Dijon.
  • 5 thèse soutenue en 2022
  • 51 publications de rang A en 2022
  • 10 ouvrages et chapitres d’ouvrage en 2022
  • Tutelles : INRAÉ, UBFC, l'Institut Agro